Réflexion

Cette rubrique, comme le reste de la Lettre, est ouverte à tous ! N’hésitez pas à nous écrire si vous souhaitez apporter votre contribution personnelle

L’Église, c’est quoi pour moi… par Dominique Liffran

Réunions, paperasses, bâtiments, institutions ? Cela en fait évidemment partie… Cultes, lectures, rencontres, prière, enseignement… ? Oui, bien sûr, l’Église peut m’apporter tout cela, mais mon attachement à l’Église est autre.
Alors, c’est quoi pour moi ? Au fil des jours, la réponse variera … Avec des mots qui traduisent toute la palette des émotions, qui évoquent l’espoir ou la crainte, la joie et aussi la peine, du bonheur mais aussi de la déception. Mais, toujours, reviennent les notions d’amour et de partage.
Alors s’impose à moi un mot qui résume tout et justifie la force spontanée de l’attachement : la famille !
J’ai pu m’éloigner mais je suis revenu. Je m’éloignerai peut-être encore, mais je n’oublierai pas je pourrai revenir en étant accueilli comme au premier jour.
Je peux être fâché, en désaccord en colère mais jamais je ne voudrai en rester là, car il existe un lien plus fort que tout. Si je suis heureux, alors je voudrai toujours y faire connaitre ma joie, la partager, la diffuser !
Si je ne suis pas bien, je sais que je pourrai y trouver du réconfort. Avec tous ceux que j’y rencontre, je sais que quelque chose de fort nous lie et que je peux être en confiance.
Que j’aie un projet ou qu’au contraire je n’arrive plus à avancer dans ma vie, je sais que j’y trouverai un souffle de vie qui me soutiendra.
L’Église, dans ma vie, c’est plus qu’un point de repère, c’est comme un port d’attache, une ressource immense, un lieu de confiance et de dépassement, d’intimité et de partage. Des gens, beaucoup de gens, tous liés les uns aux autres comme dans une gigantesque toile d’araignée. Le fil en est unique et plus fort que tout : l’amour que Dieu donne à chacun. C’est une immense famille.
Cette famille, c’est l’église universelle, qui est pour moi la vraie Église. Mais cet idéal nous dé- passe, et nous avons besoin d’institutions à notre échelle pour vivre cette Église dans sa dimension vraiment universelle.
Notre Église Protestante Unie ? Je l’ai choisie pour « maison familiale » car, malgré ses défauts, les aménagements et agrandissements à y faire, c’est une très belle maison et on y fait de superbes réunions de famille !
Dominique Liffran